Une image avec le hadith : Abû Hurayra (r) dit: Un noir - ou une  noire -  qui  balayait  la mosquée mourut sans que la nouvelle de sa mort fût portée à la connaissance du Prophète (ç). Or, un jour que le souvenir de cette personne se présenta à son esprit, il demanda ce qu'elle était devenue. «Cette personne est morte, ô Messager de Dieu, lui répondit-on. - Et pourquoi, reprit-il, ne m'avez-vous pas  mis  au courant? - Parce que, lui répondit-on, son histoire était ceci et cela.» Et dans leur récit, ils marquaient leur mépris pour cette personne. - Indiquez-moi sa tombe!» dit alors le Prophète (ç). Puis il s'y rendit et y fit une prière. Hadith rapporté par Boukhari (n°1337)

Sur le fait de prier sur la tombe après l’enterrement

Abû Hurayra (r) dit: Un noir – ou une noire – qui balayait la mosquée mourut sans que la nouvelle de sa mort fût portée à la connaissance du Prophète (ç). Or, un jour que le souvenir de cette personne se présenta à son esprit, il demanda ce qu’elle était devenue. «Cette personne est morte, ô Messager de Dieu, lui répondit-on. – Et pourquoi, reprit-il, ne m’avez-vous pas mis au courant? – Parce que, lui répondit-on, son histoire était ceci et cela.» Et dans leur récit, ils marquaient leur mépris pour cette personne. – Indiquez-moi sa tombe!» dit alors le Prophète (ç). Puis il s’y rendit et y fit une prière.

Hadith rapporté par Boukhari (n°1337)