Une image avec le hadith : Le récit de Anas (que Dieu l'agrée), transmis par Thâbit, on demanda à Anas comment fut la bague du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Celui-ci répondit : Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) retarda une nuit l'accomplissement de la prière de 'ichâ' (du soir) jusqu'à la moitié de la nuit ou presque. Lorsqu'il entra dans la mosquée, il s'adressa aux fidèles qui étaient restés à son attente : "Il y a des gens qui, s'étant acquitté de la prière, se sont déjà couchés. Quant à vous, vous étiez en prière pendant tout le temps que vous avez attendu son accomplissement en commun". Anas ajoute : "Il me semble encore voir briller sa bague d'argent; alors qu'il haussa son auriculaire gauche". Hadith rapporté par Mouslim (n°640)

Le Prophète (ç) retarda une nuit l’accomplissement de la prière de ‘ichâ’ jusqu’à la moitié de la nuit ou presque

Le récit de Anas (que Dieu l’agrée), transmis par Thâbit, on demanda à Anas comment fut la bague du Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui). Celui-ci répondit : Le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) retarda une nuit l’accomplissement de la prière de ‘ichâ’ (du soir) jusqu’à la moitié de la nuit ou presque. Lorsqu’il entra dans la mosquée, il s’adressa aux fidèles qui étaient restés à son attente : « Il y a des gens qui, s’étant acquitté de la prière, se sont déjà couchés. Quant à vous, vous étiez en prière pendant tout le temps que vous avez attendu son accomplissement en commun ». Anas ajoute : « Il me semble encore voir briller sa bague d’argent; alors qu’il haussa son auriculaire gauche ».

Hadith rapporté par Mouslim (n°640)